• Atelier d'écriture

    Inscrivez-vous dès à présent
  • Visioconférence entre 2 classes d'Autun et Thierry Lenain

    jeudi 31 janvier 2019
  • Exposition "Cabinet de Monstruosités"

    Du 19 Janvier au 15 Mars

Vous êtes ici

Heure du conte

Heure du conte


Le secteur jeunesse de la médiathèque Bussy – Rabutin, associé à la conteuse Martine Forrer, sont heureux de proposer des séances de conte mensuelles.

Tous les deuxièmes samedis du mois, à 10 h 30 nous accueillerons nos jeunes lecteurs - et les moins jeunes – pour un voyage au pays merveilleux des contes,

 

Pourquoi raconter ?


Avant d’être écrits, les contes étaient transmis oralement au sein du cercle familial ou lors de veillées.

Afin de ne pas perdre ce précieux patrimoine oral, des collecteurs sont allés écouter ces histoires et les ont écrites ou ré-écrites.

Les collecteurs les plus célèbres sont les frères Grimm, Charles Perrault, et dans le Morvan, Achille Millien.


Illustration de Gustave Doré des Contes de Charles Perrault (source : Gallica)

 

 

La Licorne, tout un symbole


La licorne parfois nommée unicorne est une créature légendaire généralement décrite comme proche du cheval et de la chèvre, de couleur blanche, possédant un corps chevalin, une barbiche de bouc, des sabots fendus et une grande corne au milieu du front, droite, spiralée et pointue, qui constitue sa principale caractéristique.

La licorne est mentionnée depuis l’antiquité grecque, sous le nom de monocéros. Elle devint l’animal imaginaire le plus important au moyen âge et à la renaissance.

Les bestiaires médiévaux la décrivent comme un animal sylvestre très féroce, symbole de pureté et de grâce que seule une vierge peut capturer.

Les multiples descriptions qui avaient été faites de la Licorne correspondaient aux déformations d’animaux comme le rhinocéros et l’antilope.

Vers 1350, un conte courtois méconnu raconte qu’une princesse belle et chaste se fit offrir une licorne par le Dieu d’amour et se fit appeler « La blanche dame que la Licorne garde ». Elle épousa un seigneur qui partit un jour à l’aventure et captura puis apprivoisa un lion. La Dame se fit dire que son chevalier était mort et un mauvais seigneur en profita pour l’enlever. Le chevalier au lion, de retour, partit à l’assaut du château et libéra sa dame et tous deux quittèrent le château maudit, la dame montée sur sa Licorne et le Chevalier sur son Lion.

Il existe une tapisserie médiévale très célèbre, exposée au musée de Cluny : la dame à la Licorne.

Sur chacune des 6 tapisseries représentant la Dame à la Licorne, un lion et une licorne sont représentées à droite et à gauche d’une dame. Cinq de ses représentations illustrent un sens.

La fameuse « corne de Licorne » se vit associer pendant très longtemps des pouvoirs magiques et des vertus de contrepoison.

Dans les encyclopédies, sa corne possède le pouvoir de purifier l’eau de tout poison et de guérir les maladies.